Mode & Décoration

Baziszt, la broderie au masculin

Zied Ben Amor, styliste et fondateur de cette jeune maison, propose une mode éthique pour hommes avec des pièces délicatement brodées à la main. Une invitation à la rêverie et à l’esprit vintage.

LE SUJET

Baziszt, une association de syllabes qui interpelle et qui se révèle à l’image de son fondateur, solaire et authentique. «J’ai accolé simplement l’acronyme de mon nom à mon surnom Zist», confie Zied Ben Amor qui crée des chemises pour hommes entièrement brodées à la main. Né en Tunisie il y a trente-sept ans, il s’est forgé un parcours «dans les clous»: études de mathématiques appliquées, diplôme d’ingénieur statisticien, puis une belle carrière dans le conseil. Un travail exigeant et passionnant qui l’a amené à voyager énormément. «Pourtant, je n’étais pas épanoui. J’ai grandi dans un milieu conservateur, à Tunis. J’ai toujours aimé la mode. Je dessinais beaucoup. Mais, je n’osais pas me rêver styliste.» Ce talent, tapi derrière la maîtrise des chiffres, est en réalité celui d’un créateur «contrarié» qui finira par se «décontrarier» après un burn-out et la période de confinement. «Je ne regrette pas ce que j’ai fait avant. Cela m’a permis de me construire et de m’enrichir avant…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

This post was originally published on LE FIGARO - MODE

About the author

Richard ABITBOL

Add Comment

Click here to post a comment